Kemono Friends

dc93a30ea09062aef

Véritable phénomène qui ne fait que s’accroître depuis plus de deux ans au Japon, Kemono Friends est passé d’un jeu pour smartphone à une licence multimédia en phase de devenir culte pour une génération. Si j’en parle aujourd’hui sur Keroro France, c’est parce que les deux titres partagent le même papa, son travail colossal sur les ami’maux (il a déjà crée pas moins de 200 personnages) influe même le déroulement actuel du manga Keroro Gunsō, dont il a été contraint de raccourcir certains chapitres par manque de temps. Et aussi parce que ce sont les trois ans du site !

 

Pingouins dans les champs, hiver méchant

 

Concept art de Mine Yoshizaki et produit par Nexon, Kemono Friends était un jeu vidéo free-to-play disponible sur IOS et Android de mars 2015 à décembre 2016. Sous la forme d’un RPG, l’histoire invite le joueur, en tant qu’avatar humain, à vivre une aventure dans un gigantesque zoo où il fait la rencontre de nombreux animaux à l’apparence humaine. Avec leur aide et celle de Mirai, la guide du parc, le héros doit combattre des êtres malveillants nommés céruléen.
Contenant quelques surprises (les apparitions temporaires des tachikoma et logicoma de Ghost in the Shell, ainsi que de l’équipe Keroro) le jeu aura cependant un succès modeste et Nexon, qui considérera le contenu de l’opus comme suffisant, ne proposera pas une ressortie après l’avoir retiré un mois avant le début de l’anime. Après la diffusion de cet anime l’année suivante, le studio Bushiroad annonce la production d’un nouveau jeu de la licence prévu pour l’été 2017.

 

Les copines d’abord

 

Kemono Friends: Youkoso Japari Park e! est un manga écrit et dessiné par Fly, publié entre le 26 mai 2015 et le 26 janvier 2017 dans le Shōnen Ace et sorti en deux tomes chez Kadokawa. L’histoire narre l’aventure de Nana, rêvant depuis toujours de devenir gardienne du Japari Park. Lorsque ce jour arrive, elle apprend que s’occuper de tous ses nouveaux amis n’est pas de tout repos !
Mettant de côté l’action du jeu vidéo et de l’anime au profit d’une tranche de vie humoristique, les événements sont sans liens majeurs avec ces deux autres médias, même si l’histoire semble se dérouler avant celle de la série télé. L’éditeur Américain Yen Press prévoit de sortir le 23 janvier 2018 le manga sous le titre logique Kemono Friends: Welcome to Japari Park.

 

Un autre manga, nommé Kemono Friends: Comic À La Carte, est une série de courtes histoires humoristiques compilée à ce jour sur deux volumes, le premier sorti le 25 mars et le deuxième prévu pour le 12 octobre 2017. On y retrouve les personnages de l’anime, et chaque histoire est créée par un artiste différent (on peut en compter une quinzaine par tome).

 

La Kaban dans les bois

Diffusé à l’origine sur TV Tokyo du 11 janvier au 29 mars 2017, l’anime Kemono Friends est produit par le studio Yaoyorozu. Contenant 12 épisodes de 24 minutes, l’histoire suit l’aventure d’une jeune fille ayant perdu la mémoire se retrouvant au Japari Park. Elle y fait rapidement la rencontre de Serval, une fille animale qui lui donne comme nom Kaban, avec qui elle traversera la mystérieuse île pour tenter de  retrouver son identité et percer les différents secrets de ce monde inconnu.
Cette série télé a subit à son arrivée un mauvais buzz, dû à la mauvaise qualité de l’animation en 3DCG qui a provoqué bon nombre de moqueries sur internet. Certains passages, surtout dans le premier épisode, peuvent effectivement prêter à la rigolade mais il faut être conscient du contexte : studio avec peu de moyen et équipe réduite, licence jusque là sans gros succès..
L’animation restera jusque’à la fin un point faible de la série et sera probablement son seul défaut majeur, puisque tous les autres aspects sont des réussites. L’univers crée est probablement la raison principale de la popularité qu’on lui connaît aujourd’hui, tant il rend l’anime accrocheur et intéressant à suivre. Sans être révolutionnaire, le contenu présenté est bien plus varié et profond que ce que la première impression peut dégager, et l’on y trouve des thématiques plus sombres qui s’ajoutent à la richesse de l’ensemble sans perdre en cohérence. L’ambiance est particulière et est accentuée par le travail musical (parfois déroutant, comme lorsque de l’electro apparaît la première fois) mais surtout par certains paysages qui feraient presque oublier l’animation bancale.

Partant d’un projet de base plutôt destiné aux enfants, cette richesse qui l’entoure permet à un public bien plus dense d’y trouver aussi son compte. Les personnages adorables et atypiques (dont la plupart, et c’est là aussi l’intérêt, sont inspirés d’animaux réels), les épisodes aux différents thèmes (un sera sur une bataille, l’autre sur une enquête, un sur un groupe d’idols..), l’avancée de la quête du héros dans un univers mystérieux où les valeurs positives côtoient des éléments de post-apocalypse, forment un tout efficace et original. Les spectateurs s’amuseront à échanger leurs théories durant la diffusion, à créer de nombreux dessins et fictions sur l’univers, certains feront des analyses poussés en voyant par exemple en la quête de Kaban des symboles religieux.
On peut noter la présence à chaque épisode d’interventions (sympathiques mais trop courtes) de spécialistes situés à travers le monde, pour présenter un animal sauvage apparaissant dans la série.

L’engouement est si important que le premier épisode a battu le record du nombre de vues pour un épisode d’anime sur Niconico avec plus de 9 millions de visites en 7 mois. Les précommandes du premier guidebook accompagné des 2 premiers épisodes en blu-ray dépassent tellement les attentes qu’elles provoquent un deuxième tirage d’exemplaires avant même la sortie. Cette collection de guidebook est le seul moyen de se procurer physiquement l’anime et contient à chaque numéro un blu-ray de 2 épisodes avec bonus et un guidebook en couleur de 40 pages. Les CDs ne sont pas en reste avec Japari Café, l’album drama et character song qui est arrivé premier des ventes de disque à sa sortie, juste devant la bande originale de  l’anime située à la seconde place.

 

 

La série est diffusée et traduite en dehors du Japon notamment sur Crunchyroll, elle y est également un succès au point où Crunchyroll-hime, la mascotte du site, fait une apparition dans l’épisode 8 sous la forme d’une fille animale.
Une saison 2 a été annoncée sans qu’il y ait encore de date officielle.

 

Madame est serval

1280

Le règne de l’hiver 2017

HiBiKi Radio Station a diffusé une émission de webradio sur la série à partir du 21 novembre 2016, plusieurs comédiennes de doublages de l’anime ont participé au programme.

D’après la NHK, le nombre de visites aux zoos au Japon a nettement augmenté depuis la diffusion de la série et certains de ces parcs ont collaboré installant des décors à l’effigie des personnages. Parmi les autres lieux publics ayant repris la licence, on peut citer le Nicocafe (du 18 avril au 2 mai 2017) et le Japari Cafe (du 29 avril 2017 au printemps 2018) proposant tous les deux un décor, un menu et des produits dérivés inspirés de la série.

da88c98f26ac6f4fb20994509b61abd71495287980_full

Le manchot de Humboldt avec sa voix de l’anime, Ikuko Chikuta

bef49de54af9463abf051b558971352b_th

Le manchot de Humboldt qui reste sans voix

Une adaptation en pièce de théâtre reprenant les personnages dans une nouvelle histoire fut présentée à Tōkyō au Shinagawa Prince Hotel Club eX du 14 au 18 juin 2017. De nouvelles représentations sont prévues du 13 au 21 janvier 2018.

Une exposition dédiée au travail de Mine Yoshizaki sur la franchise est datée du 24 août au 11 septembre 2017 à Ikebukuro, puis du 22 septembre au 10 octobre 2017 à Hiroshima. Gageons qu’avec l’univers, ses nombreux personnages et les produits dérivés présentés, le potentiel de succès est grand, à l’image de l’avenir de la licence.

 

 

662

Un avant-goût de Kemono Friends dans le tome 8 de Keroro

Site officiel

Twitter officiel

Crunchyroll

Publicités

Les divers sites Keroro

Chez Keroro France on aime parler de grenandouilles mais on est évidemment pas les seuls ! Et comme on est généreux et que l’on aime les autres personnes qui en discutent, ce qui suit vous présente une liste de différents sites en rapport avec la licence.

N’hésitez pas à nous contacter si vous connaissez d’autres adresses intéressantes, ou si vous désirez voir sur cette page votre site, blog ou autre consacré à vos créations (dessin, fic..) sur Keroro !

 Les sites officiels

Site Japonais principal de la série

Facebook et Twitter du compte officiel

Site et Twitter de Mine Yoshizaki

Premier et Deuxième site Sunrise

TV Tokyo et Animax

Site, Facebook et Twitter de Kana

Izneo

Funimation

Mediatoon Licensing

Les sites des fans

La Chambre de Keroro et son forum

Twitter et Tumblr Keroro France

Keroro.boards.net

Tumblr d’illustrations de Mine Yoshizaki

Wikia Français et Anglais

Les artistes (en travaux)

Chisa-chan Lulu-gah Putafa Gaia-chan KPlatoony Extraordinarycircus Deadoffrogs Snipshin Bidoof Mukuro-chan Ryoneko Kurudoro Butcherling Kirbro

Popularité des personnages de Keroro : à vous de décider !

Il ya eu au Japon pendant plusieurs années un sondage de popularité des personnages de Keroro encore visible ici. Keroro France décide de reprendre le flambeau cette année pour dévoiler le classement de vos héros favoris !

Les règles sont simples : Vous faites la liste de vos 10 (maximum) personnages préférés ( comme 1. Keroro 2. Tamama 3. Natsumi Hinata…) et vous nous l’envoyer par la page Contact du site. Les votes peuvent également se faire par message privé sur Twitter ou par ask sur Tumblr. Tous les votes seront regroupés et le résultat sera dévoilé dans un mois, à savoir le 14 février, ce qui vous laisse le temps de choisir !

On espère que vous serez nombreux à participer et que vous prendrez plaisir à le faire, merci d’avance !

Voici la liste non exhaustive des personnages de la série

246587list

Bonne année 2016 !

Keroro France vous souhaite une bonne et heureuse année 2016 ! Je suis assez fier du contenu des sites jusqu’à présent et j’espère que vous prenez vous aussi du plaisir à les visiter et les suivre.
Bien que les gros articles prévus aient déjà tous été postés, l’activité sera toujours de mise cette année avec l’actualité et, pourquoi pas, d’autres dossiers si les idées me viennent ! L’année commence d’ailleurs plutôt bien avec l’annonce du volume 26 chez nous.
Bref merci à vous d’être présents, je vous laisse avec l’illustration de nouvelle année par Mine Yoshizaki et sa gentille réponse de mon message d’anniversaire

CXnPfPnUMAAUNuP

218094824

Interviews de Mine Yoshizaki

Interview de Mine Yoshizaki pour le prix Tam-Tam en 2008, posté sur l’ancien site de Kana (qui n’est plus disponible à ce jour)

Keroro s’est vu récompensé par le prix Tam-Tam au salon du livre de Montreuil. C’est un prix qui est attribué par un panel d’enfants français âgés de 9 à 13 ans. Quel sentiment éprouvez-vous suite à cette attribution ?

M.Y : Je suis très honoré. Je suis très heureux d’ avoir reçu ce prix mais par dessus tout, je suis heureux que des enfants français l’aient apprécié.

Comment avez-vous élaboré l’histoire de Keroro ?

M.Y : Lorsque j’étais enfant, j’adorais tout ce qui était lié aux extra-terrestres, aux animaux mystérieux et à l’occulte. Si des créatures étranges vivaient dans des lieux étranges, cela ne serait pas très intéressant. Mais si, au Japon, d’étranges créatures apparaissaient dans des endroits communs, que se passerait-il ? Voilà la trame de mes histoires.

Pensez-vous qu’il existe des formes de vie extra-terrestres ?

M.Y : Évidemment ! Sinon, toutes ces créatures extra-terrestres que je dessine seraient un mensonge de ma part !

Quand vous étiez enfant, quel genre de manga aimiez-vous ?

M.Y : Je lisais toutes sortes de choses. Il y a beaucoup de mangas au Japon et les enfants ont accès à toutes sortes de styles. Ils ne lisent pas seulement pour le plaisir, mais aussi pour s’éduquer. Je vous conseille à tous également de lire autant de mangas que possible. Et nous, mangakas, ferons de notre mieux pour dessiner des mangas qui vous divertiront !

 

Interview de 2013 au Manga Festival Singapore

Pensiez vous que Keroro allait avoir autant de succès quand vous l’aviez commencé ?

M.Y : Je ne pensais pas à l’aspect commercial. Ce n’était pas quelque chose que je pensais vendre lorsque je l’ai créé. Mais je voulais dessiné quelque chose de ce style, alors j’ai pris le risque et commencé le manga.

Pourquoi avez vous utilisé des grenouilles pour les extra-terrestres?

M.Y : J’étais inspiré par l’extra-terrestre de la Zone 51. Si vous regarder sa silhouette, ça ressemble à une grenouille. Aussi, quand j’avais regardé dans un livre sur les grenouilles, il y avait beaucoup de couleurs et d’apparences différentes.

Grenouilles contre humains, qui gagnerait ?

M.Y : J’espère qu’ils feront la paix.

Quel conseil donneriez vous aux jeunes artistes en Asie ?

M.Y : J’ai l’impression que la bande dessinée progresse chaque année. La BD asiatique s’approche des standards du manga Japonais. On peut apprendre les uns des autres.

 

Interview filmée (non traduite en français) toujours au Manga Festival Singapore

Source de la seconde interview

Paroles du premier générique ( Keroro, Mission Titar et Kero! to March)

Version Française

Kero, Kero, Kero, l’aventure commence
Il nous faut compter sur la chance
Mes petites grenouilles, préparez-vous
En avant, la vermine rebelle s’attaque à nous

A vos ordres! Toujours prêts!
Prenez garde, nous arrivons! Cachez bien vos jouets!

Dans tout l’univers à travers les galaxies
le sergent Keroro sera toujours votre ami
Nous venons pour envahir toute la Terre
Mais nos bêtises font rire le monde et tout l’univers

Kero, kero, Kero, allez mes amis
Les humains sont plutôt gentils, oui!
Nous aimons jouer et rigoler
mais chaque instant se transforme en calamité

La mission est un échec!
Prenez garde, nous arrivons! On va bien s’amuser

Dans tout l’univers à travers les galaxies
Le sergent Keroro sera toujours votre ami
Avec nous, la vie est vraiment super
Car nos bêtises font rire le monde et tout l’univers

Car nos bêtises font rire le monde et tout l’univers

 

Version Japonaise

Kero ! Kero ! Kero !
Iza susume~ chikyuu shinryaku se yo
Ke kero kero~ !
Kasa motte dekaketa hi ni wa itsumo hare

« Ki wo tsuke~, me wo kuishibare~ !!  »
Karee no raisu wo takiwasure

Shimaru doa koyubi hasanda
Tobinottara yukisaki chigau
Shain ryokou wa keron
Ah, katta hou ga yasui ne ban no okazu !

Gero ! Gero ! Gero !
Takaraka ni~ shouri no otakebi wo
Ge gero gero~ !
Harikitte denwa ni detara fakushimiri

« Heisei » wa honjitsu yori « keroro gannen » de arima~~~su !!!  »
Shikakui tokoro wa maruku hake

Mizukaki asekkaki besokakki
Hamigaki nara ichigo no kaori
Keron wa uchuu ichi, tabun
Ah, eki kara gohun wa jitsu wa juu gohun !!!
Sore jaa sorujaa otsukaresan !!!