Les divers sites Keroro

Chez Keroro France on aime parler de grenandouilles mais on est évidemment pas les seuls ! Et comme on est généreux et que l’on aime les autres personnes qui en discutent, ce qui suit vous présente une liste de différents sites en rapport avec la licence.

N’hésitez pas à nous contacter si vous connaissez d’autres adresses intéressantes, ou si vous désirez voir sur cette page votre site, blog ou autre consacré à vos créations (dessin, fic..) sur Keroro !

 Les sites officiels

Site Japonais principal de la série

Facebook et Twitter du compte officiel

Site et Twitter de Mine Yoshizaki

Premier et Deuxième site Sunrise

TV Tokyo et Animax

Site, Facebook et Twitter de Kana

Izneo

Funimation

Mediatoon Licensing

Les sites des fans

La Chambre de Keroro et son forum

Twitter et Tumblr Keroro France

Keroro.boards.net

Tumblr d’illustrations de Mine Yoshizaki

Wikia Français et Anglais

Les artistes (en travaux)

Chisa-chan Lulu-gah Putafa Gaia-chan KPlatoony Extraordinarycircus Deadoffrogs Snipshin Bidoof Mukuro-chan Ryoneko Kurudoro Butcherling Kirbro

Popularité des personnages de Keroro : à vous de décider !

Il ya eu au Japon pendant plusieurs années un sondage de popularité des personnages de Keroro encore visible ici. Keroro France décide de reprendre le flambeau cette année pour dévoiler le classement de vos héros favoris !

Les règles sont simples : Vous faites la liste de vos 10 (maximum) personnages préférés ( comme 1. Keroro 2. Tamama 3. Natsumi Hinata…) et vous nous l’envoyer par la page Contact du site. Les votes peuvent également se faire par message privé sur Twitter ou par ask sur Tumblr. Tous les votes seront regroupés et le résultat sera dévoilé dans un mois, à savoir le 14 février, ce qui vous laisse le temps de choisir !

On espère que vous serez nombreux à participer et que vous prendrez plaisir à le faire, merci d’avance !

Voici la liste non exhaustive des personnages de la série

246587list

Bonne année 2016 !

Keroro France vous souhaite une bonne et heureuse année 2016 ! Je suis assez fier du contenu des sites jusqu’à présent et j’espère que vous prenez vous aussi du plaisir à les visiter et les suivre.
Bien que les gros articles prévus aient déjà tous été postés, l’activité sera toujours de mise cette année avec l’actualité et, pourquoi pas, d’autres dossiers si les idées me viennent ! L’année commence d’ailleurs plutôt bien avec l’annonce du volume 26 chez nous.
Bref merci à vous d’être présents, je vous laisse avec l’illustration de nouvelle année par Mine Yoshizaki et sa gentille réponse de mon message d’anniversaire

CXnPfPnUMAAUNuP

218094824

Interviews de Mine Yoshizaki

Interview de Mine Yoshizaki pour le prix Tam-Tam en 2008, posté sur l’ancien site de Kana (qui n’est plus disponible à ce jour)

Keroro s’est vu récompensé par le prix Tam-Tam au salon du livre de Montreuil. C’est un prix qui est attribué par un panel d’enfants français âgés de 9 à 13 ans. Quel sentiment éprouvez-vous suite à cette attribution ?

M.Y : Je suis très honoré. Je suis très heureux d’ avoir reçu ce prix mais par dessus tout, je suis heureux que des enfants français l’aient apprécié.

Comment avez-vous élaboré l’histoire de Keroro ?

M.Y : Lorsque j’étais enfant, j’adorais tout ce qui était lié aux extra-terrestres, aux animaux mystérieux et à l’occulte. Si des créatures étranges vivaient dans des lieux étranges, cela ne serait pas très intéressant. Mais si, au Japon, d’étranges créatures apparaissaient dans des endroits communs, que se passerait-il ? Voilà la trame de mes histoires.

Pensez-vous qu’il existe des formes de vie extra-terrestres ?

M.Y : Évidemment ! Sinon, toutes ces créatures extra-terrestres que je dessine seraient un mensonge de ma part !

Quand vous étiez enfant, quel genre de manga aimiez-vous ?

M.Y : Je lisais toutes sortes de choses. Il y a beaucoup de mangas au Japon et les enfants ont accès à toutes sortes de styles. Ils ne lisent pas seulement pour le plaisir, mais aussi pour s’éduquer. Je vous conseille à tous également de lire autant de mangas que possible. Et nous, mangakas, ferons de notre mieux pour dessiner des mangas qui vous divertiront !

 

Interview de 2013 au Manga Festival Singapore

Pensiez vous que Keroro allait avoir autant de succès quand vous l’aviez commencé ?

M.Y : Je ne pensais pas à l’aspect commercial. Ce n’était pas quelque chose que je pensais vendre lorsque je l’ai créé. Mais je voulais dessiné quelque chose de ce style, alors j’ai pris le risque et commencé le manga.

Pourquoi avez vous utilisé des grenouilles pour les extra-terrestres?

M.Y : J’étais inspiré par l’extra-terrestre de la Zone 51. Si vous regarder sa silhouette, ça ressemble à une grenouille. Aussi, quand j’avais regardé dans un livre sur les grenouilles, il y avait beaucoup de couleurs et d’apparences différentes.

Grenouilles contre humains, qui gagnerait ?

M.Y : J’espère qu’ils feront la paix.

Quel conseil donneriez vous aux jeunes artistes en Asie ?

M.Y : J’ai l’impression que la bande dessinée progresse chaque année. La BD asiatique s’approche des standards du manga Japonais. On peut apprendre les uns des autres.

 

Interview filmée (non traduite en français) toujours au Manga Festival Singapore

Source de la seconde interview

Paroles du premier générique ( Keroro, Mission Titar et Kero! to March)

Version Française

Kero, Kero, Kero, l’aventure commence
Il nous faut compter sur la chance
Mes petites grenouilles, préparez-vous
En avant, la vermine rebelle s’attaque à nous

A vos ordres! Toujours prêts!
Prenez garde, nous arrivons! Cachez bien vos jouets!

Dans tout l’univers à travers les galaxies
le sergent Keroro sera toujours votre ami
Nous venons pour envahir toute la Terre
Mais nos bêtises font rire le monde et tout l’univers

Kero, kero, Kero, allez mes amis
Les humains sont plutôt gentils, oui!
Nous aimons jouer et rigoler
mais chaque instant se transforme en calamité

La mission est un échec!
Prenez garde, nous arrivons! On va bien s’amuser

Dans tout l’univers à travers les galaxies
Le sergent Keroro sera toujours votre ami
Avec nous, la vie est vraiment super
Car nos bêtises font rire le monde et tout l’univers

Car nos bêtises font rire le monde et tout l’univers

 

Version Japonaise

Kero ! Kero ! Kero !
Iza susume~ chikyuu shinryaku se yo
Ke kero kero~ !
Kasa motte dekaketa hi ni wa itsumo hare

« Ki wo tsuke~, me wo kuishibare~ !!  »
Karee no raisu wo takiwasure

Shimaru doa koyubi hasanda
Tobinottara yukisaki chigau
Shain ryokou wa keron
Ah, katta hou ga yasui ne ban no okazu !

Gero ! Gero ! Gero !
Takaraka ni~ shouri no otakebi wo
Ge gero gero~ !
Harikitte denwa ni detara fakushimiri

« Heisei » wa honjitsu yori « keroro gannen » de arima~~~su !!!  »
Shikakui tokoro wa maruku hake

Mizukaki asekkaki besokakki
Hamigaki nara ichigo no kaori
Keron wa uchuu ichi, tabun
Ah, eki kara gohun wa jitsu wa juu gohun !!!
Sore jaa sorujaa otsukaresan !!!

Master Sergeant Gegero

Le contenu qui va suivre est déconseillé aux plus jeunes et aux âmes sensibles

Il arrive parfois des choses, celles que l’on attend pas, celles dont on ne soupçonnerai à peine l’existence, celles des mystères de la vie. C’est le cas pour certains films, curiosités que des courageux ont la chance de repérer, bien souvent dans les tréfonds du web ou entre deux rangées mal fréquentées d’un obscur vidéo club. Il faut dire que ce qui nous concerne aujourd’hui est particulier : un film live. Le film live n’a habituellement pas une vie facile chez les fans, entre le refus total (Dragon Ball Evolution), l’incompréhension et le plaisir coupable (Super Mario Bros.) que peut ressentir le spectateur devant de telles œuvres. Certaines surprises, bonnes comme mauvaises peuvent attendre le public. Dans ces cas il y a encore des exceptions, une chose qui va plus loin que la normale et qui donne des frissons voir un malaise devant une telle décadence et obscénité visuelle. C’est aujourd’hui tombé sur un objet corsé, ovni adulte et cauchemardesque que seul l’équivalent japonais d’Igor et Grichka Bogdanoff pourraient en retirer toutes les subtilités. Le film Master Sergeant Gegero.

3Boite du DVD, la censure est de mise

Titre : Master Sergeant Gegero

Éditeur : Giga

Acteurs : Chisato Suzuki, des grenouilles effrayantes

Durée : 1 heure 02 (film), 13 minutes (making of)

Genre : Pornographie

Public visé : Bonne question

Voyons en revu le film avec des images et quelques commentaires

090715-gegero-2On passe de la 58ème à la 68ème planète de la nébuleuse de Gamma, du coup on aura logiquement pas un copier coller de la série

090715-gegero-3

La terre. Bon jusque là tout va bien on va dire

090715-gegero-5

La Keroball et devenue un cube, drôle de parti pris mais pourquoi pas

090715-gegero-6

Ah! Natsumi, rebaptisée pour l’occasion Narumi. Pas de cheveux roses ou quoi que ce soit, le film semble proposer le contenu de la série de façon plus réaliste

090715-gegero-4

« Haut les mains, haut les mains, haut les mains, donne moi ton coeur » -Ottawan.

Trêve de rigolade, qu’est ce que c’est que cette chose. On en a vu des versions de Keroro mais là c’est fort. Je crois qu’on va se faire entuber

00l

Narumi est sensée être une fille forte et en voyant un truc pareil débarquer chez elle, c’est surement une réaction logique

090715-gegero-7

D’accord, au moins on a pas de truc éculer dans le milieu, du genre les tentacules qui attaquent les écolières

090715-gegero-9

Tamama et Giroro je présume..? Vous reprendrez bien un peu de substance illicite avec ça ?

005_l

Où comment émoustiller les sens, on est dans un film pour adulte après tout.

090715-gegero-10

Ah bah.. Nous y voilà

f554d002

You came to the wrong neighborhood

522764P-10

Vous aurez noté que l’on est rapidement sorti de l’esprit de la série de base, et que la tête de Narumi est aussi celle que j’ai faite en voyant les images

090715-gegero-13

Je l’avais bien dit qu’elle était une femme forte, ça va pleuvoir des cuisses de grenouilles (si on peut appeler ça comme ça)

2

Pas des cuisses finalement mais des Thierry Beccaro. Vous remarquerez l’air blasé de Narumi pour cet animateur, ce qui n’est pas le cas de Tamama

012_l

Comme quoi même ce qui n’est pas si bien fini bien

Je n’ai pas eu l’honneur de vivre l’expérience qu’est le visionnage de ce film, donc je ne ferais pas de critique sur l’histoire, la bande son et le reste. J’ai vu sur le net une critique d’un Japonais ayant acheté le DVD (c’est d’ailleurs de là que proviennent la plupart des images), bien qu’il n’ait pas trouvé que le film est une immondice intemporelle, il n’a tout de même pas apprécié et à regretté l’achat du DVD qui était en plus assez cher. Faites attention à vous et à ce que vous achetez.

001_l